logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
GROUPE D’EXPERTS QUALITE CNAM 292 rue Saint-Martin 75003 PARIS tél : 01 42 72 64 40 Fax : 01 42 78 26 43
Vous êtes ici : Actualité > SSI : Perte de fichiers : Pourquoi 3 sauvegardes ?
Actualité
Pour vous, l’actu. QSE
CNAM : références
Colloques & Conférences
Des côtés sympa !
École Vaucanson
Humour
Re-Coins et bricolages !
Soucis et attentes

Charte GEQseC
Le GEQC se définit sous tous ses aspects...
Remerciements
Attente et besoin QSE
Comité de direction
Découvrez nos experts
Offres d’emplois
Séminaires QSE CNAM

Projets
Tous nos projets par domaines ...
Aide à projet qualité
Aide à tous
Biologie
CNRS : PLUME
Energie
Maîtrise des risques
Management
Mardis de l’innovation
MDE - Ing.. De Modèle
Nations Unies : FAO
Process et Mgt. MA
Prospective, les bases
Santé ... Environnement
Sécurité
Sécurité Informatique
Transition énergétique en Bretagne
Week End Rando Visite

Publications
Tous les écrits du GEQC, classés par thèmes. La référence.
Colloques
Ouvrages et publications

Nos référents
Progression scientifique
Direction de Recherhe et HDR CNAM
Laurence Berlie
Anne Labarre
R. Chevance
F. Dieng Diop
J. Foos
M. Godet
A. LeBeau
F. Meunier
H. Mitonneau
T. de Montbrial
L. Bloch
Y. Pesqueux
C. Pinet
J. Printz
A. Rémondière
Anne Marchais-Roubelat
JJ. Salomon
J.L. Thomas
Gilles Teneau
Réflexion et philosophie
HDR et Thèses
Accès aux standards

SSI : Perte de fichiers : Pourquoi 3 sauvegardes ?
mercredi 3 février 2010


Récupération, Perte, Donnée, Ordinateur, Disquette, Clé, USB, Disque dur, DD, CD, PC, Tower, Portable, DVD, RAM, Réseau, Télécom, Virtuel, Distribution, Protection, Sécurité, Sûreté, Fonctionnement, Fiabilité, Maintenabilité, Disponibilité, Discontinuité, Accessibilité, CRC, N/P, RAID, RAID 1, RAID 2, RAID 3, RAID 4, RAID 5, Redondance

Sur plusieurs dizaines d’années d’activités, cette seule petite règle fait que nous ne nous souvenons plus quand nous avons perdu un document ; que nous devions absolument conserver pour l’atelier, le bureau, le management, la qualité, la sûreté de fonctionnement !!!

Trois copies <=> pratiquement aucune perte de données !

- Avec (3 copies = 3 sauvegardes sur) 3 éléments totalement séparés les uns des autres on a pratiquement aucun risque de perdre des données.

- Si le taux de défaillance unitaire est de 1%, avec 3 éléments totalement indépendants on a un risque de défaillance total de un pour un million.

Pourquoi ? (1)

Hypothèses : dans le cas uniquement où tous les éléments sont complètement séparés les uns des autres (un HDD, une clé USB, un CD dans des endroits totalement différents), leurs pannes sont alors supposées totalement indépendantes les unes des autres ; les éléments contiennent exactement les mêmes fichiers.

Le taux de défaillance total s’exprime par :

T = D (puissance N)

  • D est le taux de défaillance à un instant donné (supposé identique ici pour simplifier pour chacun) des éléments : 1%
  • N est le nombre d’éléments totalement indépendants les uns des autres ; physiquement séparés

La fiabilité s’exprime alors par :

F = 1 - D (puissance N)

  • F = fiabilité totale de l’ensemble des éléments complètement séparés les uns des autres ;

Avec 2 éléments on a :

  • T = 0,01 (puissance 2)
  • T= 0,00 01
  • F = 1 - (0,01) (puissance 2)
  • F= 1 - 0,00 01 = 0,99 99

Avec 3 éléments on a :

  • T = 0,01 (puissance 3)
  • T= 0,000 001 = 1 / 1000 000
  • F = 1 - (0,01) (puissance 3)
  • F= 1 - 0,00 00 01 = 0,99 99 99

(1) Selon doc. de P.CHAPOUILLE, dont ex Prof. fiabilité CNAM

IMPRIMER L'ARTICLE
IMPRIMER
SSI : Perte de fichiers : Pourquoi 3 sauvegardes ?

Dans la même rubrique :
Histoire des « diapos qui tournent »
Ma future installation de plomberie, PER
Environnement, soyez vert ; inférence pour d’autres thèmes grâce au contacteur de tondeuse à gazon !!
La Chancellerie


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
Union des Ingénieurs CNAM Association reconnue d'utilité publique (loi de 1901) Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP