logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
GROUPE D’EXPERTS QUALITE CNAM 292 rue Saint-Martin 75003 PARIS tél : 01 42 72 64 40 Fax : 01 42 78 26 43
Vous êtes ici : Actualité > ICSSEA 2007 20èmes Journées Internationales Génie Logiciel & Ingénierie de Systèmes et leurs Applications
Actualité
Pour vous, l’actu. QSE
CNAM : références
Colloques & Conférences
Des côtés sympa !
École Vaucanson
Humour
Re-Coins et bricolages !
Soucis et attentes

Charte GEQseC
Le GEQC se définit sous tous ses aspects...
Remerciements
Attente et besoin QSE
Comité de direction
Découvrez nos experts
Offres d’emplois
Séminaires QSE CNAM

Projets
Tous nos projets par domaines ...
Aide à projet qualité
Aide à tous
Biologie
CNRS : PLUME
Energie
Maîtrise des risques
Management
Mardis de l’innovation
MDE - Ing.. De Modèle
Nations Unies : FAO
Process et Mgt. MA
Prospective, les bases
Santé ... Environnement
Sécurité
Sécurité Informatique
Transition énergétique en Bretagne
Week End Rando Visite

Publications
Tous les écrits du GEQC, classés par thèmes. La référence.
Colloques
Ouvrages et publications

Nos référents
Progression scientifique
Direction de Recherhe et HDR CNAM
Laurence Berlie
Anne Labarre
R. Chevance
F. Dieng Diop
J. Foos
M. Godet
A. LeBeau
F. Meunier
H. Mitonneau
T. de Montbrial
L. Bloch
Y. Pesqueux
C. Pinet
J. Printz
A. Rémondière
Anne Marchais-Roubelat
JJ. Salomon
J.L. Thomas
Gilles Teneau
Réflexion et philosophie
HDR et Thèses
Accès aux standards

ICSSEA 2007 20èmes Journées Internationales Génie Logiciel & Ingénierie de Systèmes et leurs Applications
vendredi 11 mai 2007


4-6 décembre 2007

CNAM, Paris

sous le parrainage de IEEE France Section

éditions antérieures (1998-2006) :

INTÉGRATION & INTEROPÉRABILITÉ DES SYSTÈMES

Face à l’intégration croissante des environnements technique, social ou informationnel, il n’est plus possible de lier les systèmes d’information ou les applications informatiques au seul contexte d’un groupe d’utilisateurs ou d’une organisation. Dans un contexte de processus d’entreprise de plus en plus intégrés, réunissant plusieurs entreprises de différents secteurs dans une entreprise virtuelle, une réelle coopération entre systèmes informatiques est essentielle. Corrélativement à l’émergence d’Internet et des communications mobiles, la tendance est maintenant d’offrir aux citoyens des services élaborés, sensibles aux contextes et disponibles en tout lieu, services requérant l’orchestration ad hoc et fiable de sources d’information et de systèmes hétérogènes multiples.

Dans le passé, l’industrie et les vendeurs de logiciel se préoccupaient de la “tuyauterie” de l’interopérabilité, c.-à-d. assurer que les bits circulent d’un ordinateur à l’autre. Maintenant que la connectivité entre diverses sources est facilitée par des protocoles standardisés, l’accent se porte sur l’interopérabilité sémantique, c.-à-d. la capacité à échanger des informations entre systèmes élaborés de façon indépendante, y compris la compréhension des formats, des significations et de la qualité de l’information. L’interopérabilité des informations reste un défi majeur pour l’industrie qui a à faire face à des mutations, fusions et scissions continuelles ainsi qu’à l’évolution technologique. Les approches reposant sur des ontologies ou des systèmes à base de connaissances sont toujours citées comme solutions à ce défi, mais de nouvelles approches facilitant l’interopérabilité de systèmes déjà existants sont aussi fortement désirables.

Au-delà de l’interopérabilité des informations, la coopération entre systèmes devrait être aussi possible, c.-à-d. différents systèmes devraient pouvoir s’échanger des services et permettre alors l’émergence d’un ensemble de services de haut niveau. Dans ce contexte, le concept émergent de systèmes de systèmes accentue le besoin de nouvelles méthodes tenant compte de l’exigence de coopération.

L’approche classique de la conception du logiciel et des systèmes reposant sur le paradigme d’un environnement et d’une communauté d’utilisateurs fixes et bien cernés doit évoluer vers de nouvelles méthodes tenant compte de l’interopérabilité. De nouvelles approches comme celles des systèmes coopératifs, les systèmes d’agents ou les environnements d’informations ambiantes doivent être imaginées. En raison de cette tendance, processus logiciels et système, méthodes, modèles d’architecture et outils requièrent de nouvelles approches adaptées à l’interopérabilité. À coup sûr, est concerné le cycle de vie global des systèmes, en particulier l’ingénierie des exigences, la conception ainsi que le test et la validation du logiciel et des systèmes.

Co-organisée par la SEE et le Centre pour la Maîtrise des Systèmes et du Logiciel (CMSL) du CNAM, la vingtième édition des Journées Internationales “Génie Logiciel & Ingénierie des Systèmes et leurs Applications” (ICSSEA’07) se tiendra à Paris du 4 au 6 décembre 2007.

L’ambition de ces Journées est de faire le point sur l’évolution en cours des approches, processus, méthodes et outils relatifs à l’ingénierie des logiciels et des systèmes en rassemblant les acteurs du monde des entreprises et de la recherche. Pour la présente édition, les communications et débats seront conduits par le fil directeur des problématiques relatives à l’interopérabilité des systèmes et des services.


LES THÈMES

À l’instar des éditions antérieures des Journées, tous les sujets de l’ingénierie de systèmes et du génie logiciel ainsi que tout domaine d’application (systèmes d’informations, gestion de processus d’entreprises, composition de services, systèmes reposant sur la Toile, systèmes adaptatifs, systèmes répartis, systèmes temps réel et embarqués, grilles de calcul...) sont éligibles. Toutefois, les thèmes suivants, sous l’angle de la l’interopérabilité des systèmes et des services, seront plus particulièrement appréciés :

- Architecture des systèmes et des logiciels : orientation services, composition de services Web, interopérabilité, orchestration, architectures reposant sur des modèles, processus inter-entreprises, urbanisation et architectures d’entreprise, intégration de modèles d’entreprise, couplage et découplage d’applications, intégration d’applications d’entreprise, prise en compte de caractéristiques non-fonctionnelles et de contraintes de la répartition, agents, applications et systèmes mobiles et adaptatifs...

- Ingénierie des exigences : élaboration, validation & vérification, modélisation, animation, maquettage, simulation, analyse par scénarios, analyse par les buts, approches linguistiques, méthodes formelles utilisables dans l’industrie, analyse et modélisation par aspects...

- Variabilité : spécification, configuration et reconfiguration (automatique, en ligne, guidée par des caractéristiques souhaitées), systèmes adaptatifs, modélisation de systèmes par agents, mécanismes de création de variantes, gammes de produits, impact sur les processus de développement et de validation...

- Composants & réutilisation : cadres, composants, composition, COTS, composants répartis, personnalisation, interopérabilités de cadres, ingénierie des modèles, développement génératif, programmation générique, orientation aspects, archivage, recherche et diffusion, Internet et réutilisation, maintenance, test en présence de composants tiers, validation et certification...

- Internet & génie logiciel : Services Web, outils et méthodes d’ingénierie de systèmes et de génie logiciel reposant sur la Toile et, inversement, pour le développement des “e-applications” : architecture, conception, test, estimation et évaluation (complexité, fiabilité, intégrité, maintenabilité, performances, qualité, évolution d’échelle...)...

- Ingénierie des processus : évaluation, amélioration, démarches, modèles, processus souples, méthodes agiles, programmation extrême, co-conception, ingénierie simultanée, source ouverte, développement réparti, équipes virtuelles, workflow...

- Conduite de projets : estimation des coûts et des délais, indicateurs et tableaux de bord, retour d’expérience, gestion des connaissances de projets, gestion des risques, analyse de la valeur, gestion de la relation maître d’œuvre-maître d’ouvrage...

- Contrôle et assurance de la qualité : validation & vérification, test, test de conformité, mesures, fiabilité, évaluation de caractéristiques non-fonctionnelles (performances, sûreté de fonctionnement, facilité d’utilisation...), de la satisfaction des clients...

Les propositions de communication pourront soit décrire des réalisations industrielles, des retours d’expérience d’utilisations opérationnelles, ainsi qu des résultats de travaux de recherche susceptibles d’applications industrielles, soit traiter d’aspects technico-économiques de l’ingénierie de systèmes et du génie logiciel, soit porter sur des démonstrations d’outils ou des présentations par affichage.

Les textes proposés, originaux et non déjà publiés, devront indiquer clairement la nature des travaux, expliciter leur apport, souligner leurs aspects novateurs et préciser l’état de leur avancement.

Adresse de soumission : CNAM

IMPRIMER L'ARTICLE
IMPRIMER
ICSSEA 2007 20èmes Journées Internationales Génie Logiciel & Ingénierie de Systèmes et leurs Applications

Dans la même rubrique :
Une invitation du Professeur Yvon Pesqueux : Univers virtuels et environnements collaboratifs
CfP ISSRE 2006 - Raleigh (Research Triangle), North Carolina, USA
QSE : "Gouvernance de l’énergie" ; un cadre historique
The 17th IEEE International Symposium on Software Reliability Engineering (ISSRE 2006)
Surviving Large Scale Internet Failures
La certification, une fin en soi ?
The 18th IEEE International Symposium on Software Reliability
International Conference on Dependable Systems and Networks
QSE ; DD ; CNAM : Gouvernance de l’énergie : enjeux et perspectives
Seventh European Dependable Computing Conference EDCC-7

Sur le web :
Le CIDJ s’associe au Cnam pour promouvoir la validation des acquis de l’expérience auprès des informateurs jeunesse d'Ile de France.
L’Enass et l’IFPASS honorent leurs diplômés.
La Caisse des dépôts et le Cnam signent une convention de partenariat.
Inscriptions au Cnam: les centres ouvrent leurs portes à partir du 1er septembre
Gilles Garel, professeur du Conservatoire national des arts et métiers, titulaire de la Chaire de gestion de l’innovation
Le Cnam et l’Ecole nationale des professions de l’automobile (GARAC) ont diplômé la première promotion d’ingénieurs en Maintenance de véhicules.
Safran signe une convention de partenariat avec le Cnam
Jean-Louis Missika, professeur titulaire de la chaire d’économie et gestion des industries numériques et des nouveaux médias


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
Union des Ingénieurs CNAM Association reconnue d'utilité publique (loi de 1901) Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP