logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
GROUPE D’EXPERTS QUALITE CNAM 292 rue Saint-Martin 75003 PARIS tél : 01 42 72 64 40 Fax : 01 42 78 26 43
Vous êtes ici : Projets > La catastrophe d’AZF ; L’apport des sciences humaines et sociales
Actualité
Pour vous, l’actu. QSE
CNAM : références
Colloques & Conférences
Des côtés sympa !
École Vaucanson
Humour
Re-Coins et bricolages !
Soucis et attentes

Charte GEQseC
Le GEQC se définit sous tous ses aspects...
Remerciements
Attente et besoin QSE
Comité de direction
Découvrez nos experts
Offres d’emplois
Séminaires QSE CNAM

Projets
Tous nos projets par domaines ...
Aide à projet qualité
Aide à tous
Biologie
CNRS : PLUME
Energie
Maîtrise des risques
Management
Mardis de l’innovation
MDE - Ing.. De Modèle
Nations Unies : FAO
Process et Mgt. MA
Prospective, les bases
Santé ... Environnement
Sécurité
Sécurité Informatique
Transition énergétique en Bretagne
Week End Rando Visite

Publications
Tous les écrits du GEQC, classés par thèmes. La référence.
Colloques
Ouvrages et publications

Nos référents
Progression scientifique
Direction de Recherhe et HDR CNAM
Laurence Berlie
Anne Labarre
R. Chevance
F. Dieng Diop
J. Foos
M. Godet
A. LeBeau
F. Meunier
H. Mitonneau
T. de Montbrial
L. Bloch
Y. Pesqueux
C. Pinet
J. Printz
A. Rémondière
Anne Marchais-Roubelat
JJ. Salomon
J.L. Thomas
Gilles Teneau
Réflexion et philosophie
HDR et Thèses
Accès aux standards

La catastrophe d’AZF ; L’apport des sciences humaines et sociales
mardi 22 janvier 2008


Collection Sciences du risque et du danger, Série « Références »

Gilbert de Terssac, Irène Gaillard (coord.)

Lavoisier

Chaque Toulousain se souvient du coup de « tonnerre » du 21 septembre 2001 à 10 h17 lorsque l’usine AZF a explosé : la catastrophe a tué 30 personnes, (dont 22 sur le site de l’usine), a blessé, traumatisé, laissé des traces chez beaucoup d’autres. La crise, qui a suivi, a secoué les institutions et les acteurs comme en témoignent les contributions à cet ouvrage qui en éclairent les différentes facettes. D’abord, il s’agissait de gérer l’urgence, de secourir, d’identifier les victimes, de mettre en sécurité l’usine... Pompiers, médecins, psychologues, assistantes sociales, secouristes... ont tenté d’apporter les secours. Ensuite, la gestion de la crise a conduit les institutions et les acteurs à imaginer de nouvelles mesures, face à cette réalité inédite : restabiliser la vie quotidienne, structurer des réseaux d’aide. La réparation tente de « panser » les blessures, d’assurer le droit. Enfin, que reste-t-il ? Une usine fermée, une industrie chimique qui se restructure, des institutions qui répondent à leurs inquiétudes par des expertises... ; mais aussi une autre façon de « penser » les risques et la société, l’émergence d’une culture de sécurité industrielle, la concertation avec les publics (Loi Bachelot de Juillet 2003)...

Que peuvent apporter les chercheurs en Sciences Humaines et Sociales ? Psychologues, juristes, psychiatres, sociologues, économistes, gestionnaires, géographes et spécialistes de la communication, ont fait de la catastrophe un véritable objet de connaissances, et exposés leurs travaux lors d’une journée d’étude (CERTOP-CNRS, Université Toulouse 2). Ils montrent que des enseignements théoriques et pratiques sont à tirer de la catastrophe et que les SHS ont un incontestable apport pour les sciences du risque et du danger. Puisse cet ouvrage, faire que la catastrophe économique, sociale et humaine ne se traduise pas aussi par une catastrophe de la pensée.

Il est destiné ceux qui s’interrogent sur que la catastrophe a fait aux hommes, et sur ce que les hommes en ont fait : acteurs de la maîtrise des risques, citoyens, élus, étudiants, enseignants-chercheurs, ingénieurs, responsables de ressources humaines, salariés, responsables syndicaux...

Les coordonnateurs

- Gilbert de Terssac est directeur de recherche au Centre d’études et de recherche Travail, organisation, pouvoir (CERTOP CNRS-Toulouse I).

- Irène Gaillard est maître de conférences à l’Institut national polytechnique de Toulouse / IPST-Cnam, Centre d’études et de recherche Travail organisation pouvoir (CERTOP CNRS-Toulouse II).

IMPRIMER L'ARTICLE
IMPRIMER
La catastrophe d’AZF ; L’apport des sciences humaines et sociales

Dans la même rubrique :
LA PRISE DE RISQUE : Une nécessité humaine qu’il faut gérer
Maîtrise des Risques pour l’Homme
Nos Experts Environnement
France-Culture : L’ionisation des denrées alimentaires
Environnement et Développement Durable : Guyane ; un désastre se prépare
"Alimentation et santé : mythes, peurs et réalités"
Évolution en matière de pollution atmosphérique
Climateprediction.net experimental objectives
National Toxicology Program
Histoire de la température du sol au cours des derniers millénaires ; et autres liens


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
Union des Ingénieurs CNAM Association reconnue d'utilité publique (loi de 1901) Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP