logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
GROUPE D’EXPERTS QUALITE CNAM 292 rue Saint-Martin 75003 PARIS tél : 01 42 72 64 40 Fax : 01 42 78 26 43
Vous êtes ici : Actualité > Lambda-mu 17 ; Sûreté de Fonctionnement ; Innovation et Maîtrise des risques
Actualité
Pour vous, l’actu. QSE
CNAM : références
Colloques & Conférences
Des côtés sympa !
École Vaucanson
Humour
Re-Coins et bricolages !
Soucis et attentes

Charte GEQseC
Le GEQC se définit sous tous ses aspects...
Remerciements
Attente et besoin QSE
Comité de direction
Découvrez nos experts
Offres d’emplois
Séminaires QSE CNAM

Projets
Tous nos projets par domaines ...
Aide à projet qualité
Aide à tous
Biologie
CNRS : PLUME
Energie
Maîtrise des risques
Management
Mardis de l’innovation
MDE - Ing.. De Modèle
Nations Unies : FAO
Process et Mgt. MA
Prospective, les bases
Santé ... Environnement
Sécurité
Sécurité Informatique
Transition énergétique en Bretagne
Week End Rando Visite

Publications
Tous les écrits du GEQC, classés par thèmes. La référence.
Colloques
Ouvrages et publications

Nos référents
Progression scientifique
Direction de Recherhe et HDR CNAM
Laurence Berlie
Anne Labarre
R. Chevance
F. Dieng Diop
J. Foos
M. Godet
A. LeBeau
F. Meunier
H. Mitonneau
T. de Montbrial
L. Bloch
Y. Pesqueux
C. Pinet
J. Printz
A. Rémondière
Anne Marchais-Roubelat
JJ. Salomon
J.L. Thomas
Gilles Teneau
Réflexion et philosophie
HDR et Thèses
Accès aux standards

Lambda-mu 17 ; Sûreté de Fonctionnement ; Innovation et Maîtrise des risques
lundi 14 juin 2010


De notre collègue :
- Elie Fadier
- Président du comité de programme

Sources : INRS et IMDR

Face aux crises financière et industrielle

qui secouent brutalement le monde entier et face aux exigences économiques, écologiques, réglementaires et à la rareté (voire la pénurie) de certaines matières premières (pétrole, métaux, etc.), tous nos systèmes (industriels, d’exploitation et / ou de service) sont contraints de s’adapter afin de rester compétitifs.

Cette adaptation conduit à :

1. Innover en utilisant de nouvelles techniques et processus porteurs d’avantages et de dangers (nanotechnologies, etc..),

2. Parier sur des performances à venir en prenant des risques financiers,….

3. Recourir à de nouveaux outils et méthodes, acquérir des nouvelles compétences,

4. Modifier les organisations (fonctionnement et / ou structure).

Dans ce contexte, les spécialistes de la maîtrise des risques et sûreté de fonctionnement

demeurent plus que jamais des ressources indispensables dans l’accompagnement des entreprises dans leurs transformations et leur capacité à maintenir de hautes performances en regard des risques industriels, environnementaux et professionnels. Aussi, 32 ans après notre premier congrès lm, il semble bon d’élaborer un important retour d’expérience et de s’interroger sur :

- les évolutions de nos outils et méthodes en matière de maîtrise des risques et de sûreté de fonctionnement,
- leur pertinence vis-à-vis des innovations et de la complexité de nos systèmes

En effet, le premier congrès lm avait, en particulier, consacré ses travaux à la fiabilité des composants et au développement des méthodes de base telles que : l’Arbre de Défaillances, l’Analyse des Modes de Défaillances leurs Effets et leur Criticité, etc. Il semble important de s’

ouvrir davantage aux sciences humaines et sociales

qui contribuent de plus en plus à une meilleure compréhension des interactions entre hommes, systèmes techniques et environnement.

Ne vaut-il pas mieux recourir à l’interdisciplinarité en permettant aux diverses disciplines et métiers, de travailler, collaborer et progresser ensemble en vue d’une meilleure maîtrise des risques industriels, professionnels et environnementaux ?

Je vous propose que ce congrès lm 17 soit le reflet des travaux et réflexions actuels en la matière en l’ouvrant à toutes les facettes de la maîtrise des risques. Faisons en sorte que ce congrès soit l’occasion de

nous interroger sur le thème de la fiabilité dans toutes ses dimensions : technique, financière, humaine et organisationnelle

. Engageons-nous à présenter, face au contexte inéluctable d’innovation et de complexité, des pistes de solutions conduisant à une meilleure confiance en nos systèmes.

J’apporterai donc une attention particulière à ce que le comité de programme privilégie les communications traitant des pratiques ou nouvelles méthodes et prenant en compte les interactions entre les

systèmes techniques, organisationnels, humains et environnementaux

avec une vision globale et systémique. Enfin, j’incite l’ensemble des acteurs socio-économiques :

- industriels, investisseurs, ingénieurs, consultants, spécialistes des analyses de sûreté de fonctionnement, de risque et de crise, autorités de tutelle, universitaires, chercheurs, étudiants - à venir témoigner de l’état d’avancement de leurs travaux et présenter les nouvelles approches répondant à ces défis. Ils trouveront ci-après, les différentes thématiques et domaines techniques dans lesquels ils pourront s’exprimer.

Il va de soi que ce congrès fera une large place à tous les secteurs d’activités qui oeuvrent et innovent pour la maitrise des risques : aérospatial, assurances, agroalimentaire, biotechnologie, chimie, énergie (pétrole, gaz, nucléaire, renouvelable), environnement, génie civil, informatique, mécanique, militaire, exploitations offshore et onshore, pharmacie, santé, télécommunications, transports (aérien, automobile, ferroviaire, maritime)

Thématiques


- Accidentologie - phénoménologie
- Analyse de risque et aide à la décision
- Aspects juridiques (impacts, contraintes et responsabilités)
- Conception (système technique, système de travail, équipement de travail, etc.).
- Coûts de la maîtrise des risques
- Culture de sécurité – sûreté
- Développement durable
- Ergonomie
- Etudes probabilistes de sûreté et de sécurité
- Facteurs humains
- Facteurs organisationnels
- Fiabilité prévisionnelle des systèmes – structures – composants
- Formation et gestion des compétences
- Gestion des actifs
- Gestion du cycle de vie, vieillissement et durabilité
- Gestion des risques liés aux établissements de santé (hôpital, laboratoire, etc.)
- Gestion des risques environnementaux
- Incertitudes
- Maintenance : activités, organisation et optimisation
- Méthodes d’optimisation des performances et de réduction des coûts
- Méthodes « risk based »
- Modélisation de la sûreté de fonctionnement et méthodes dynamiques
- Normalisation
- Perception des risques et crises, communication
- Réglementation
- Résilience et maîtrise des risques
- Retour d’expérience, expertise et analyses de données
- Risque projet – risques d’entreprise
- Risques financiers
- Santé et sécurité au travail
- Sécurité et sûreté des structures
- Sécurité industrielle
- Sous traitance : gestion et maitrise des risques
- Soutien logistique
- Statistique avancée
- Surveillance des systèmes, diagnostic et signaux faibles
- Sûreté des réseaux
- Sûreté des systèmes informatiques / programmés

IMPRIMER L'ARTICLE
IMPRIMER
Lambda-mu 17 ; Sûreté de Fonctionnement ; Innovation et Maîtrise des risques
[]
Taille : 1 Mo

Dans la même rubrique :
IFAC International Conference on Fieldbuses and nETworks in industrial and embedded systems
Visite du Port Autonome de Marseille, P.A.M., 9 mai 2007
The 18th IEEE International Symposium on Software Reliability
International Conference on Dependable Systems and Networks : June 2008
Lipsor <- GEQseC ; école dotorale
20es Journées Internationales ICSSEA 2007
La France va-t-elle manquer d’électricité ?
Privacy-Enhancing Technologies for the Internet
QSE : Lambda Mu 16
ISoLA 2007 : ENSMA, Poitiers-Futuroscope

Sur le web :
Le CIDJ s’associe au Cnam pour promouvoir la validation des acquis de l’expérience auprès des informateurs jeunesse d'Ile de France.
L’Enass et l’IFPASS honorent leurs diplômés.
La Caisse des dépôts et le Cnam signent une convention de partenariat.
Inscriptions au Cnam: les centres ouvrent leurs portes à partir du 1er septembre
Gilles Garel, professeur du Conservatoire national des arts et métiers, titulaire de la Chaire de gestion de l’innovation
Le Cnam et l’Ecole nationale des professions de l’automobile (GARAC) ont diplômé la première promotion d’ingénieurs en Maintenance de véhicules.
Safran signe une convention de partenariat avec le Cnam
Jean-Louis Missika, professeur titulaire de la chaire d’économie et gestion des industries numériques et des nouveaux médias


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
Union des Ingénieurs CNAM Association reconnue d'utilité publique (loi de 1901) Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP