logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
GROUPE D’EXPERTS QUALITE CNAM 292 rue Saint-Martin 75003 PARIS tél : 01 42 72 64 40 Fax : 01 42 78 26 43
Vous êtes ici : Charte GEQseC > Pour repenser le GEQseC ; son utilité aujourd’hui ?
Actualité
Pour vous, l’actu. QSE
CNAM : références
Colloques & Conférences
Des côtés sympa !
École Vaucanson
Humour
Re-Coins et bricolages !
Soucis et attentes

Charte GEQseC
Le GEQC se définit sous tous ses aspects...
Remerciements
Attente et besoin QSE
Comité de direction
Découvrez nos experts
Offres d’emplois
Séminaires QSE CNAM

Projets
Tous nos projets par domaines ...
Aide à projet qualité
Aide à tous
Biologie
CNRS : PLUME
Energie
Maîtrise des risques
Management
Mardis de l’innovation
MDE - Ing.. De Modèle
Nations Unies : FAO
Process et Mgt. MA
Prospective, les bases
Santé ... Environnement
Sécurité
Sécurité Informatique
Transition énergétique en Bretagne
Week End Rando Visite

Publications
Tous les écrits du GEQC, classés par thèmes. La référence.
Colloques
Ouvrages et publications

Nos référents
Progression scientifique
Direction de Recherhe et HDR CNAM
Laurence Berlie
Anne Labarre
R. Chevance
F. Dieng Diop
J. Foos
M. Godet
A. LeBeau
F. Meunier
H. Mitonneau
T. de Montbrial
L. Bloch
Y. Pesqueux
C. Pinet
J. Printz
A. Rémondière
Anne Marchais-Roubelat
JJ. Salomon
J.L. Thomas
Gilles Teneau
Réflexion et philosophie
HDR et Thèses
Accès aux standards

Pour repenser le GEQseC ; son utilité aujourd’hui ?
mercredi 6 juillet 2011


N’hésitez pas à réagir auprès du Pdt du GEQseC .

Avec nos collègues du GEQseC, repenser l’utilité du GEQseC est une nécessité ; se questionner sur ses objectifs, ses modalités de développement, de participations, de projets ; élargir la réflexion à tous.

Le GEQseC, initialement GEQC, dès 1994 a pour thématique l’ingénierie et le management au regard de la qualité, de la santé, de la sécurité, de l’environnement ; développement durable, sûreté de fonctionnement (fiabilité, maintenabilté, disponibilité, sécurité, etc.), gouvernance, énergie, R&D, KM, épistéomologie des sciences, ... sont régulièrement questionnés.

Plusieurs dizaines d’exposés, mémoires, ouvrages démontrent l’expertise globale jusqu’au plus haut niveau.

Récemment pour repenser le GEQseC des réflexions ont portées sur des questions :

  • De retour d’expérience d’ingénieurs Cnam ou manager très expérimentés
  • De développement durable
  • De l’énergie, ses ressources, sa distribution
  • De la sécurité des système critiques
  • Des nouveaux modes d’urbanisation, transports, consommation, redistribution

Voici donc ci-dessous, surtout n’hésitez pas à réagir.

L’acteur expérimenté pour sortir de la crise liée au développement durable

De par sa longue expérience après son diplôme, l’ingénieur ou le manager très expérimenté, issu du Cnam, pose des questions redoutables pour la recherche.

Par ses contacts au niveau international il découvre que

  • Pour Chicago, le MIT, Harvard, Shanghai, Pékin, Santiago, Brasilia, sans l’

    apprentissage avec tous et partout

    l’on réduit nos chances de sortie de crise !

  • Ces derniers intègrent ces ingénieurs et managers expérimentés dans un cursus de thèse de doctorat via la soutenance d’un mémoire de propédeutique démontrant leur capacité à la recherche académique, accompagnée de séminaires de recherche animés par des chercheurs Habilités à Diriger des Recherches, HDR. Face à la crise, ils doublent ainsi leurs chances de succès avec les doctorants via un DEA issus d’un bac+5 mais sans expérience.
  • Les questions de situation, de propension, de décision, de savoir faire opérationnel "perdu", au sens de thèses de doctorats, et en conséquence de compétitivité de leurs entreprises qui seraient de plus en plus mises à mal, ce qui entraînerait un taux de chômage toujours aussi important en étaient les raisons.
  • Conscient de ces risques de crise, le GEQseC depuis ses débuts favorise ces processus, en privilégiant la notion de projet, de revue, de vérification de validation, de cycle de vie, permettant à tout ingénieur Cnam ou bac+5, de progresser vers l’expertise, puis s’il le souhaite, vers une thèse de doctorat, selon le schéma ci-dessus.
  • Plus largement de nombreux travaux de séminaires doctoraux sont animés par Anne Marchais Roubelat et Yvon Pesqueux avec des écoles et universités déjà cités ; voir tous leur travaux sur le net.

Développement durable et écologie

Pour Gilles Teneau le développement durable et l’écologie sont des éléments importants au regard de la résilience (thème de son Master Recherche et de sa Thèse au Cnam). Ces éléments suggèrent des séminaires d’épistémologie ouverts à tous les ingénieurs et managers issus du Cnam.

En groupe de réflexion, Gilles Teneau travaille à appliquer la résilience au domaine écologique, principalement au domaine des catastrophes naturelles. Les réflexions prennent deux formes, selon le moment d’aborder une catastrophe naturelle :

  • Le choc post traumatique
  • Le choc péri traumatique

L’objectif est d’essayer de répondre à la possibilité d’« entrevoir » la catastrophe naturelle, avant quelle ne se produise. Pour cela plusieurs chemins amènent à réfléchir sur :

  • « Le comment envisager une catastrophe naturelle ? »
  • « Qu’est-ce qu’une catastrophe naturelle ? »

Ce travail s’effectue avec plusieurs groupes dont le HCFDC (Haut Comité Français pour la Défense Civile). Les questions de résilience sociétale y sont très fortes.

Alors les énergies de demain, selon Gilles Teneau, bien sûr, il ne suffit que de regarder ce qui s’est passer au Japon, Tremblement de terre, puis Ras de marée, puis risque élevé du nucléaire.

Il nous propose de lire Green to Gold : How Smart Companies Use Environmental Strategy to Innovate, Create Value, and Build a Competitive Advantage ; Daniel C. Esty, Andrew S. Winston, Yale University Press (Oct 2006). Ce livre devrait être traduit chez De Boeck, c’est un excellent ouvrage.

Congrès Mondial des Ingénieurs consacré à l’Energie

Ici le thème retenu est l’énergie avec ses déclinaisons naturelles, les énergies nouvelles, les économies d’énergie, ou encore l’organisation des villes en vue d’économiser l’énergie. Un groupe de réflexion composé de Gilbert Becker, Gérard Constantin, Claude Douville, et Claude Macéra est proposé : comme aide on se reporte :

- au bulletin Normand, n°13 bis, Unicnam, dont une synthèse globale de Gérard Constantin,
- aux articles et synthèses de Jacques Foos, Cnam :

  • Japon – Flamanville ; réponse à la presse ;
  • Le bio et le nucléaire, fable d’Outre-Rhin ;
  • La fusion contrôlée : Mythe ou réalité technologique pour demain ;
  • Les énergies de 2050 : quel avenir pour le nucléaire ? ;

- à la présentation de Jean-Pierre Pervès, ancien directeur du centre CEA de Saclay ;

  • L’éolien dans le monde

- à la présentation de Hubert Flocard, directeur de recherche au CNRS, IN2P3, faculté des sciences d’Orsay ;

  • Futur énergétique de la France ; Déterminants scientifiques
  • L’énergie en métropole et en Guadeloupe ; Quels bilans ? Quels avenirs possible ?

Outre la production, la distribution, le transport de l’énergie, il y a aujourd’hui un domaine majeur qui est celui de l’efficacité énergétique, son utilisation rationnelle ; l’optimisation de l’usage des ressources à notre portée est à développer ; la croissance ne serait pas nécessaire (nous avons tout ce qu’il faut dans les pays riches) ; d’où la nécessité de repenser tous les modes d’urbanisation, de transport, de consommation locale, de redistribution.

Dès les années 50, très tôt sensibilisés aux économies en tout genre, énergie comprise, des collègues découvrent au Cnam tous les moyens de production d’énergie électrique, dont "à pas cher" (éolien, photvoltaïque ici, vers 1980, la France était parmi les meilleurs au monde, les centrales solaires... etc.). 40 ans plus tard, vers 1989, ils découvrent le phénomène, démontré, du dérèglement climatique par un ouvrage de scientifiques de la faculté des sciences de Paris, et de Grenoble.

Depuis des données montrent qu’au niveau des grandes instances un scénario délicat se profilerait ! D’aucun pense à des civilisations sahariennes, il y a plus de 5 000 ans migrants vers le Nil, les anciennes civilisations incas, mayas, cambodgiennes, disparus, changement climatique trop rapide ? Pour éviter cela, des techniques existent.

Systèmes critiques innovants ouverts : sécurité et sûreté

Selon l’IMdR « l’état, les régions, les responsables de nos grandes infrastructures vont investir des milliards pour la sécurité des systèmes critiques innovants ouverts. Ils seront alors obligés d’appliquer des politiques économiques sans retour possible pour plusieurs générations. Et, d’ores et déjà ils sont acculés à des choix drastiques sans commune mesure : intégration de multiples technologies, production, maintenance, risque de catastrophes, responsabilités juridiques et impacts financiers.

Face à ces enjeux qui peuvent même porter atteinte à la sûreté de l’État : quel internet, quel intranet, quel infranet idéal de sécurité ? Quelles preuves apporter ?

La conception de systèmes informatiques critiques et complexes ouverts pour répondre aux besoins de grandes infrastructures, nécessite, encore plus, dès le début du processus de définition, d’anticiper la stratégie de :

  • démonstration de la sûreté et de la sécurité (anti intrusion et testabilité de celle-ci, vérification exhaustive de la logique du fonctionnel,…) ;
  • pérennisation des investissements à consentir par la maîtrise de la maîtrise dans la durée des systèmes et des infrastructures. »

Nous sommes tous, évidemment concernés ici.

IMPRIMER L'ARTICLE
IMPRIMER
Pour repenser le GEQseC ; son utilité aujourd’hui ?

Dans la même rubrique :
Philippe Bayard
GEQseC ; Voeux 2013
KM : quelques dates (suite)
Activités GEQseC 2007 - 2008
Meilleurs voeux GEQseC pour l’année 2009
PRES Hautes Etudes – Sorbonne – Arts et Métiers : Pôle de recherche et d’enseignement supérieur
Politique industrielle internationale : Une nécessité de groupes de travail et de réflexion
Axes de travail
KM ; quelques dates
Ecole doctorale Cnam-MIP <-> GEQseC ; présentation AG Unicnam 2012


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
Union des Ingénieurs CNAM Association reconnue d'utilité publique (loi de 1901) Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP