logo publicité Visiter le site national
retour à l'accueil plan du site Contacter le groupe régional administration du site
GROUPE D’EXPERTS QUALITE CNAM 292 rue Saint-Martin 75003 PARIS tél : 01 42 72 64 40 Fax : 01 42 78 26 43
Vous êtes ici : Charte GEQseC > GEQseC ; Voeux 2013
Actualité
Pour vous, l’actu. QSE
CNAM : références
Colloques & Conférences
Des côtés sympa !
École Vaucanson
Humour
Re-Coins et bricolages !
Soucis et attentes

Charte GEQseC
Le GEQC se définit sous tous ses aspects...
Remerciements
Attente et besoin QSE
Comité de direction
Découvrez nos experts
Offres d’emplois
Séminaires QSE CNAM

Projets
Tous nos projets par domaines ...
Aide à projet qualité
Aide à tous
Biologie
CNRS : PLUME
Energie
Maîtrise des risques
Management
Mardis de l’innovation
MDE - Ing.. De Modèle
Nations Unies : FAO
Process et Mgt. MA
Prospective, les bases
Santé ... Environnement
Sécurité
Sécurité Informatique
Transition énergétique en Bretagne
Week End Rando Visite

Publications
Tous les écrits du GEQC, classés par thèmes. La référence.
Colloques
Ouvrages et publications

Nos référents
Progression scientifique
Direction de Recherhe et HDR CNAM
Laurence Berlie
Anne Labarre
R. Chevance
F. Dieng Diop
J. Foos
M. Godet
A. LeBeau
F. Meunier
H. Mitonneau
T. de Montbrial
L. Bloch
Y. Pesqueux
C. Pinet
J. Printz
A. Rémondière
Anne Marchais-Roubelat
JJ. Salomon
J.L. Thomas
Gilles Teneau
Réflexion et philosophie
HDR et Thèses
Accès aux standards

GEQseC ; Voeux 2013
vendredi 4 janvier 2013


Par Philippe Bayard :
- Le GEQseC au travers de ses participations à certaines activités et grâce à la pertinence de ses référents pense qu’il y a des raisons d’espérer dans les dimensions économiques et organisationnelles.
- Dans le domaine économique, l « environnement » est, et sera un relais de croissance pour les années à venir.
- La France dispose aujourd’hui de leaders mondiaux pour l’eau et les déchets, le nucléaire et le ferroviaire, mais elle est encore peu positionnée sur les « nouvelles » technologies de l’environnement, appelées à des perspectives de croissance fortes (énergies renouvelables, stockage de l’énergie, batteries pour véhicules propres…)
- Alors cette spécialisation ce peut être une chance pour nous, et pour nos enfants de disposer d’un avenir meilleur. Partageons nos expériences sur le sujet ; enrichissons nous de nos différences.
- La Transition énergétique semble devoir être un thème fort d’une action à venir, ceci avec le soutien sans faille du CNAM Bretagne.
- La filière bois se développe à un rythme étonnant... axe du développement durable dont l’objet est, rappelons le, de définir des schémas viables qui concilient les trois aspects économique, social, et écologique des activités humaines.
- Le GEQseC au travers de sa participation aux séminaires épistémologiques du Cnam-LIRSA se donne la possibilité de mieux comprendre les mécanismes complexes de l’évolution organisationnelle.

Alors, vous présenter nos vœux en cette fin d’année, qui se veut comme de nombreuses précédentes, un moment où on ne parle que de crise économique, de ralentissement, de tous ces « mots-maux » qui vous permettront de mieux accepter les demains qui déchantent, n’est pas une sinécure.

Et pourtant, en prenant un peu de distance :
- La production mondiale 2012 de pétrole, qui est de plus de 90 millions de barils de pétrole/jour, ne cesse d’augmenter
- L’inflation mondiale est parmi les bons crus des années 2000
- Le PIB mondial sur un an est à 2,6 ce qui aux dires de l’économie globale est plutôt bon
- La Production industrielle mondiale est en augmentation (très loin de la catastrophe de 2009)
- La demande mondiale d’importations ne cesse de croître (en prenant pour référence l’année 2005 comme niveau 100, nous sommes à 127 en cette fin 2012)
- La capitalisation boursière mondiale est revenue à des valeurs pas trop lointaines de celle de 2007 …

Le monde économique ne serait-il pas en si mauvais état que cela ?

Bien sûr cela est si loin de nos préoccupations et pourtant il faut bien reconnaître que cela ne va pas mal pour tout le monde. En écoutant nos médias on apprend qu’un hôtel particulier d’un artiste à Paris, coûte au bas mot 50 millions d’euros, et qu’une personnalité qui préconise la rigueur budgétaire et le patriotisme économique confond parfois la suisse avec les banlieues françaises pour son portefeuille bien rempli. A nous donc de trouver le bon filon pour que cela aille mieux pour nous.

Le GEQseC au travers de ses participations à certaines activités et grâce à la pertinence de ses référents pense qu’il y a des raisons d’espérer dans les dimensions économiques et organisationnelles.

Dans le domaine économique, l « environnement » est, et sera un relais de croissance pour les années à venir. En France, il représente un marché de 43 milliards d’euros, soit 3,1 % du PIB. Cinquième exportateur mondial dans ce domaine, la France dispose aujourd’hui de leaders mondiaux pour l’eau et les déchets, le nucléaire et le ferroviaire, mais elle est encore peu positionnée sur les « nouvelles » technologies de l’environnement, appelées à des perspectives de croissance fortes (énergies renouvelables, stockage de l’énergie, batteries pour véhicules propres…). Elle ne dispose donc pas d’une spécialisation optimale pour tirer partie de la croissance « verte » mondiale.

Alors cette spécialisation ce peut être une chance pour nous, et pour nos enfants de disposer d’un avenir meilleur. Partageons nos expériences sur le sujet ; enrichissons nous de nos différences.

Au-delà d’une problématique de l’instant, le GEQseC cherche aussi à s’inscrire dans une écoute et une prospective de long terme par la « construction » de séminaires. La Transition énergétique semble devoir être un thème fort d’une action à venir, ceci avec le soutien sans faille du CNAM Bretagne.

Toujours dans le domaine énergétique, la filière bois a une bonne raison d’exister. Même si elle ne récolte que l’intérêt de passionnés au sein de l’unicnam (j’en suis un pachydermique représentant) elle se développe à un rythme étonnant. Elle est un axe du développement durable dont l’objet est, rappelons le, de définir des schémas viables qui concilient les trois aspects économique, social, et écologique des activités humaines : « Trois piliers » à prendre en compte par les collectivités comme par les entreprises et les individus. La finalité du développement durable étant de trouver un équilibre cohérent et viable à long terme entre ces trois enjeux.

À ces trois piliers s’ajoute un enjeu transversal, indispensable à la définition et à la mise en œuvre de politiques et d’actions relatives au développement durable : la gouvernance. La gouvernance consiste en la participation de tous les acteurs (citoyens, entreprises, associations, élus...) au processus de décision ; elle est de ce fait une forme de démocratie participative. Le développement durable n’est pas un état statique d’harmonie, mais un processus de transformation dans lequel l’exploitation des ressources naturelles, le choix des investissements, l’orientation des changements techniques et institutionnels sont rendus cohérents avec l’avenir comme avec les besoins du présent. Le Bois n’est-il pas une de ces ressources naturelles « renouvelable » en fonction du bon vouloir de l homme (avec bien sûr un délai de mise en œuvre) et autant disponible dans notre bon vieux pays ?

Le processus de décision au profit d’une filière forêt-bois, ainsi qu’une perception différente des opportunités de ce domaine par le public impliquent une gestion du changement fondamentale. Ce thème du changement est essentiel non seulement pour les entreprises qui veulent justifier de telle réduction d’effectifs, mais aussi pour nous opérateurs, cadres, qui devront sans cesse nous adapter à ces nouveaux contextes. C’est pourquoi il nous faut nous intéresser aux sciences de gestion afin de mieux anticiper les transformations qui nous impacterons.

Le GEQseC au travers de sa participation aux séminaires épistémologiques du Cnam-LIRSA se donne la possibilité de mieux comprendre les mécanismes complexes de l’évolution organisationnelle. Cette ouverture « intellectuelle » nous permet d’envisager pour certains d’entre nous, un travail de recherche sur des thématiques qui nous tiennent à cœur sous la direction d’enseignant du CNAM. Dans les thèmes investis par des membres du GEQseC citons : la Justification et innovation, entre liberté et déterminisme ; le cas de l’utilisation d’outil en gestion de projet (à la suite de quoi on "imagine" ensuite "de l’ontologie de l’usage des outils ... l’entreprise produisant"), la démarche du changement, l’impact des démarches de changement sur la qualité de vie dans le domaine professionnel, …..

Ce panorama d’activités me conduit à vous dire toute la richesse de ces échanges et la découverte de gens si uniques qu’on en oublie une certaine banalité de tous les jours. Alors 2013 peut être une année unique et formidable si nous savons chacun prendre de l’intérêt sur nos sujets et surtout partager nos expériences... Alors Planifions, Faisons, vérifions, réagissons sur le fil de notre vie comme notre référent qualité à tous Ed. Deming ou, devrais-je dire Mr Sheward.

Je vous souhaite donc une heureuse année 20013

Philippe Bayard Président GEQseC

IMPRIMER L'ARTICLE
IMPRIMER
GEQseC ; Voeux 2013

Dans la même rubrique :
Meilleurs voeux GEQseC pour l’année 2009
Politique industrielle internationale : Une nécessité de groupes de travail et de réflexion
Activités GEQseC 2007 - 2008
KM : Séminaire QSE CNAM, ..., 17 nov. Paris
Pour repenser le GEQseC ; son utilité aujourd’hui ?
GEQseC 2008 : voeux du président
Axes de travail
PRES Hautes Etudes – Sorbonne – Arts et Métiers : Pôle de recherche et d’enseignement supérieur
KM ; quelques dates
Philippe Bayard


Proposer un article | Nous contacter | Plan du site | Admin | Accueil
Union des Ingénieurs CNAM Association reconnue d'utilité publique (loi de 1901) Ce site est réalisé grâce au système de publication SPIP