Union des Ingénieurs du Conservatoire national des arts et métiers

GROUPE D’EXPERTS QUALITE CNAM
292 rue Saint-Martin
75003 PARIS

tél : 01 42 72 64 40
Fax : 01 42 78 26 43
Courriel:


Retour au format normal


Séminaire QSE CNAM 2007, .... , 17 novembre, Paris

2 octobre 2007

Accès : 17 novembre, CNAM Paris, Salle : 11.A3.33

- Planning du séminaire



Ouverture de Yvon Pesqueux

Question de la gestion de la Connaissance avec le CNAM et le GEQseC

Et d’autres interventions encore.... et auteurs : Claude Pinet, Dominique Mollard ... Henri Mitonneau

En effet, notre objet porte sur une interrogation de la gestion de la Connaissance avec le CNAM et Le GEQseC autour de la notion de systèmes et organisations en réseau pour l’avenir par le Knowledge Management.

Selon l’expression de Michel Ferrari et Yvon Pesqueux, cf. Management de la connaissance - Knowledge Management & Apprentissage organisationnel & Société de la connaissance, nous analyserons comment fonder la notion de réseau pour la gestion de la connaissance en examinant trois arguments :

- 1 - Celui de la légitimité technologique du réseau en questionnant l’expression de « nouvelle » technologie ;

- 2 - Celui d’une théorie politique de la démocratie délibérative rendus aujourd’hui « gérable » par la possibilité de communication offertes par les réseaux ;

- 3 - Celui de la multiplicité des représentations de l’organisation en réseau compte tenu d’un passage par la théorie économique et celle des « parties prenantes ».

Car en effet, selon ces deux auteurs, « il apparaît que l’on peut affirmer que l’avantage concurrentiel durable d’une entreprise ne dépend pas de son adaptation à son environnement par un positionnement sur des secteurs porteurs mais sur une combinaison spécifique des ressources difficilement imitables. »

Aussi avec chacun de vous, nous nous proposons de vérifier s’il convient de bien identifier ce qui dans notre sphère est difficilement imitable, et partant de là, de développer et remettre l’ouvrage sur le métier afin d’en faire un art pour finalement une source difficilement imitable.

Sachant que « la gestion des compétences distinctives d’une entreprise en réseau suppose une capacité organisationnelle à les coordonner mais également à inscrire l’entreprise dans un réseau de partenaires industriels déterminant les compétences complémentaires ».

En effet les sources de résultats ne peuvent être uniquement interne (venir de soi-même) mais également de par l’observation organisée de ce qui se produit à l’extérieur et en relation avec nos métiers et compétences difficilement imitables. En fait, il faut, grâce au réseau, (trouver ou) retrouver la source de nos compétences essentielles, et les faire fructifier.

Ce qui, selon nous forme une des sources essentielles du Knowledge Management et doit être le souci permanent de l’entrepreneur.

Voilà par ce QSE CNAM 2007, notre proposition d’échange pour l’avenir avec chacun de vous.